Choisir entre un bustier, un corset ou une guêpière

Ici, l’on entre dans l’univers de la lingerie proprement dite. Même si ces trois types de sous-vêtement (un bustier, un corset ou une guêpière) s’apparentent à un même style, ils ne sont pas pareils. Le fait est que tout le monde peut porter ces trois pièces de vêtement. En effet, ils permettent, tous les trois, de mettre en valeur la taille féminine. Rondeurs ou pas, ils redessinent le corps. Le choix peut se révéler restreint, car tous les trois renvoient à, presque, le même objectif, à des détails près, qui sont liés à leurs aspects. Si le bustier remonte la poitrine et que le corset resserre la taille, la guêpière, sans serrer la taille, offre une vue sexy avec ses bretelles et ses dentelles. L’on serait tenté de dire que, entre les trois, il n’y a pas de différence. Le choix portera alors sur l’effet escompté. Dans un souci de paraître plus sexy, avec une forme de sablier, sans afficher le moindre signe, le bustier est à l’honneur des choix. En maintenant la poitrine, tout en gainant la taille, il passe inaperçu sous les chemises, les vestes ou les robes. Il peut ainsi recomposer une allure plus féminine sans altérer le naturel. Pour le corset, il est surtout destiné à enserrer la taille, et sera plus approprié avec un jean. Le seul souci serait, peut-être, ses lacets qui pourront gêner. Par ailleurs, la rigidité de sa matière, avec ses baleines à ressort, permettra à celle qui la porte de garder le dos bien droit. Pour sa part, la guêpière est une autre forme de corsage. La différence avec les deux premiers est que, d’abord, elle ne serre pas la taille, et puis, qu’il dispose de bretelles et de porte-jarretelles. Bien que moins réputée que les deux autres, la guêpière possède un pouvoir de séduction au plus haut point, grâce au bas brodé ou en résille qui l’accompagne.Le choix échoit donc à chaque femme. Il dépend du but, de la préférence et de l’habitude.